...

Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut jamais faire

Avatar du membre
CHR
Educateur
Educateur
Messages : 2434
Enregistré le : lun. 15 févr. 2016 13:23
Localisation : Aube

Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut jamais faire

Messagepar CHR » mer. 24 févr. 2016 16:34

Ce qu'il faut faire:

1) Le fait de pouvoir faire mettre son Malou sur le dos est une chose à travailler avec des croquettes ou tout autre "friandise" ou n'importe quel jouet, en plus c'est très facile à obtenir par la douceur, le chiot se roulera de lui même sur le dos : ici il n'est pas question de soumettre qui que ce soit mais seulement de pouvoir réaliser une manipulation bien utile pour les soins du quotidien voire un tour de cirque ou une figure d'Obérythmée pour jouer avec lui et prendre du bon temps en utilisant une méthode amicale. Votre Malou aimera tellement qu'on lui gratte le ventre qu'il ne va pas tarder à vous présenter son ventre pour être caressé.

C'est aussi un rituel d'apaisement et de soumission ! Mais seulement quand un chien le fait volontairement.
Dans la soumission passive, le chien se place de lui même et parce qu'il le veut bien, en décubitus latéral avec présentation de la gorge, du ventre ou de la région ano-génitale et de l'aine, souvent, une miction émotionnelle peut se produire. La soumission passive est une posture de soumission bien plus intense que la soumission active. Ce comportement est une ritualisation du réflexe périnéal d'élimination (le chiot est retourné sur le dos et la mère stimule la région périnéale par léchage, ce qui a pour conséquence de provoquer l'élimination du chiot). Au sevrage, vers 5 semaines, la mère grogne contre les chiots qui veulent téter en feignant de les mordre (claquement de dents en direction sans les toucher).

2) Le signal d'arrêt est un des points-clef du développement comportemental.

Le contrôle de la motricité volontaire :
D’après le Docteur Joël DEHASSE :
« Le contrôle de la motricité volontaire est soumis à l’efficacité d’un petit interrupteur cérébral constitué de quelques cellules nerveuses en série, un peu à l’image d’un interrupteur électrique. Comme de nombreuses autres structures du cerveau, cet interrupteur nécessite une maturation, et celle-ci dépend de l’influence de l’environnement, dont l’éducation. Si la structure de cet interrupteur est déficiente, le chien risque de devenir hyperactif.
Les chiots de 5 semaines se poursuivent l’un l’autre. Ils gambadent, crient, gesticulent et vont en tous sens. A un moment qu’elle juge opportun, la mère choisit un chiot, le poursuit, vient sur lui, semble l’attaquer. Gueule ouverte, elle saisit la tête entière du chiot ou une partie de son crâne, le happe par le cou ou les oreilles, le pince. Le chiot hurle, pousse un « kaï » retentissant et s’immobilise quelques secondes. La mère relâche sont rejeton qui s’ébroue et se relance dans le jeu ; Elle reproduit le même geste éducatif dans les quelques secondes qui suivent ou plus tard dans la journée. Progressivement, elle provoque chez le chiot un arrêt du jeu, l’adoption d’une position couchée inhibée de plus en plus longue qui atteindra finalement plus de 30 secondes à une minute.
L’apparente violence de cette manipulation est contredite par l’attrait du chiot vers sa mère. Après le « kaï » et l’immobilisation, le chiot se lance à la poursuite de sa mère. Cette technique éducative n’engendre aucune peur. Pourquoi ? Parce que la mère n’y met pas d’autre émotion que celle du jeu : il n’y a en fait aucune agressivité.
Cette éducation se poursuit jusqu’à l’âge de 3 ou 4 mois, alors que le chiot est censé avoir acquit un bon contrôle de sa motricité.
D’autres chiens adultes peuvent remplacer la mère et se charger d’apprendre l’autocontrôle aux chiots.
En l’absence de la mère ou d’un autre chien éducateur, ce sont l’éleveur et l’acquéreur qui doivent prendre le relai éducatif. Les différentes étapes de cette technique éducative sont les suivantes :
Forcer le chiot à s’arrêter, le saisir au niveau de la face, de la tête ou du cou, le forcer à se coucher (sur le ventre), rester au dessus de lui jusqu’à ce qu’il se soit calmé et qu’il ne se débatte plus, et enfin le relâcher. Il est interdit de se mettre en colère, de crier ou de frapper.
Un chiot qui n’a pas appris l’autocontrôle de sa mère, d’un chien adulte, de l’éleveur ou de l’acquéreur risque de devenir un chien adolescent ou adulte hyperactif, de bousculer et faire tomber les gents, de se frapper la tête contre un obstacle, de bouger sans arrêt jusqu’à tomber de fatigue et de se relancer dans le jeu au moindre stimulus. »

Dr Joël Dehasse
Mise en garde : le "contrôle de la motricité volontaire" n'est pas un exercice de domination !



Ce qu'il ne faut JAMAIS faire:


Certains "pseudos éducateurs(trices)" de club voire formateur (trices) peuvent vous demander de faire un exercice de domination en obligeant le chiot à se mettre sur le dos pour lui imposer cette position, voire en le tenant une main par la peau du cou l'autre plaquée sur son ventre. Cet exercice est ridicule, inutile et humiliant pour le chiot surtout si il est exécuté devant d’autres chiens. Soumettre un chien n'a jamais aidé à engranger de la confiance, c'est absurde et potentiellement dangereux. Retourner un chiot au caractère affirmé sur le dos suppose de l'attraper par les flancs et de le faire basculer, c'est à dire qu'il s'agit pour le maître de se faire passer pour le tyran de la meute et de prétendre enseigner au chiot qui est le patron ! Cela n'a rien de "naturel", ce n'est pas de l'éducation, c'est de l'abus et un moyen radical de se faire mordre.
Contrairement à ce qu'écrit M. Joseph Ortega dans son "Guide de l'éducation canine par la méthode naturelle pour les moniteurs et les maîtres" page 134 chapitre 2.3.b. Programme d'apprentissage / 2.3.b.1 L'école du chiot : « D- Hiérarchisation "mise en place se la dominance" - Placer sur le dos et le maintenir ainsi, une main que son poitrail, le maître étant accroupi sur le coté. Soumission : Le chiot est placé sur le dos et maintenu comme précédemment, mais cette fois , le maître chevauche, un pied de chaque coté.»
Malgré tout le respect que je dois à ce monsieur, dans la nature aucun chien même pas un loup ne cherchera à obtenir cela par la force.
Bien qu'il n'ait aucun intérêt, faire faire un "roulé alpha" à un chien n'est bien sûr pas cruel en soit mais si vous voulez l'obtenir par la force, alors c'est le meilleur moyen de se faire mordre et ce sera bien fait pour vous !

J'ai vécu ce contre sens éthologique dans un club que je me suis empressé de quitter, par chance j'avais déjà travaillé le roulé sur le dos avec Gaya, alors j'ai pu faire semblant d'écouter la mono, mais elle ne m'a jamais revu.
Modifié en dernier par CHR le mer. 24 févr. 2016 17:46, modifié 1 fois.

Avatar du membre
xelacat
Messages : 451
Enregistré le : jeu. 11 févr. 2016 16:01
Localisation : Ecquevilly 78920
Contact :

Re: Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut jamais faire

Messagepar xelacat » mer. 24 févr. 2016 17:20

Merci CHR ;)

Avatar du membre
jphi
Messages : 233
Enregistré le : mar. 22 déc. 2015 21:31

Re: Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut jamais faire

Messagepar jphi » mer. 24 févr. 2016 22:31

Très très intéressant ,merci CHR .
Comme quoi il y a toujours un pseudo moniteur de mes deux qui croit avoir la science infuse .

jaïa69
Messages : 113
Enregistré le : sam. 23 janv. 2016 12:21

Re: Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut jamais faire

Messagepar jaïa69 » mer. 24 févr. 2016 22:37

Merci beaucoup, c'est très intéressant...

franek
Messages : 472
Enregistré le : ven. 4 déc. 2015 16:25
Localisation : Pas-de-Calais (62)

Re: Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut jamais faire

Messagepar franek » mer. 24 févr. 2016 23:43

Merci, c'est très intéressant. A l'arrivée de Leelou, j'ai remarqué qu'elle aimait se mettre sur le dos afin qu'on lui caresse le ventre. Je lui ai donc appris à se mettre sur le dos quand elle est couché en lui disant "montre tes gougoutes". Elle adore les caresses la chipie :) encore tout à l'heure, elle s'est mise sur le dos d'elle même afin de réclamer sa caresse: fayote!

Avatar du membre
jphi
Messages : 233
Enregistré le : mar. 22 déc. 2015 21:31

Re: Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut jamais faire

Messagepar jphi » jeu. 25 févr. 2016 07:45

franek a écrit :Merci, c'est très intéressant. A l'arrivée de Leelou, j'ai remarqué qu'elle aimait se mettre sur le dos afin qu'on lui caresse le ventre. Je lui ai donc appris à se mettre sur le dos quand elle est couché en lui disant "montre tes gougoutes". Elle adore les caresses la chipie :) encore tout à l'heure, elle s'est mise sur le dos d'elle même afin de réclamer sa caresse: fayote!
Idem avec Lewis ,ils sont trop chou quand il adopte cette position.

Avatar du membre
michel34
Educateur
Educateur
Messages : 2473
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 12:07
Localisation : Herault, près de Montpellier

Re: Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut jamais faire

Messagepar michel34 » jeu. 25 févr. 2016 07:46

Il y a une grosse différence psychologique entre un chien qu'on force à se mettre sur le dos et celui qui le fait par plaisir....

Avatar du membre
CHR
Educateur
Educateur
Messages : 2434
Enregistré le : lun. 15 févr. 2016 13:23
Localisation : Aube

Re: Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut jamais faire

Messagepar CHR » jeu. 25 févr. 2016 10:27

Oui, tout à fait, surtout que ce n'est pas difficile de se placer naturellement au dessus de son Malou sans avoir à luter et se faire mordre.
Comme je l'ai déjà écrit sur un autre post : de nombreux marqueurs hiérarchiques ne sont pas contraignants pour le chien; ils participent juste d'une routine qui permet de le contrôler sans le contraindre, il suffit de ritualiser au maximum les points suivants.

1) partage du territoire: il y a des zones communes, des zones réservées au maîtres, et une toute petite zone (1m2) réservée au chien. Il doit y avoir une interdiction ET une barrière.
2) contrôle des accès : le chien ne peut rentrer ou sortir d'une zone qu'en présence du maître et sur son ordre. Donc, les portes sont fermées et on tient le chien quand on les ouvre jusqu'à ce qu'il soit calme et assis
3) ritualiser la prise de nourriture: la gamelle est préparée devant le chien. On maintient le chien et on la pose par terre. Tant que le chien n'est pas assis et calme, il ne mange pas; ensuite on le lâche en lui donnant l'ordre de manger. On laisse le chien manger seul. On retire la gamelle au bout de 5 mn : fini ou pas fini!
4) on ne caresse pas le chien gratuitement. On ne le caresse ou le récompense que s’il fait quelque chose (obéir à un ordre) dans le calme. On ne le câline jamais quand il demande mais seulement si on lui ordonne de venir
5) le chien doit pouvoir être envoyé sur ordre sur son tapis ou dans sa caisse et ne plus en bouger avant qu'on l'appelle. Sinon, on ferme.

En gardant à l'esprit que toutes les relations sont loin d'être uniquement hiérarchiques : La motivation de chaque protagoniste, les associations préférentielles (les copains et les copines), les activités partagées (le sport si on veut avoir un chien donnant une belle image sur le terrain) et les jeux ne sont pas régies seulement par la hiérarchie (regardez des chiens jouer ensemble, ils gagnent et perdent chacun leur tour).

Lonyson
Messages : 64
Enregistré le : lun. 28 mars 2016 19:50

Re: Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut jamais faire

Messagepar Lonyson » mer. 30 mars 2016 22:00

Très instructif! ;)

Police98320380
Messages : 27
Enregistré le : sam. 5 mars 2016 10:20

Re: Ce qu'il faut faire, ce qu'il ne faut jamais faire

Messagepar Police98320380 » jeu. 7 avr. 2016 23:15

Merci beaucoup très très intéressant..