...

l'effet pygmalion

Avatar du membre
michel34
Educateur
Educateur
Messages : 2474
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 12:07
Localisation : Herault, près de Montpellier

l'effet pygmalion

Messagepar michel34 » jeu. 8 févr. 2018 07:13

Piste de travail intéressante, article de Didier Escallier:

L’effet Pygmalion

Lorsque j’étais jeune concurrent, un jour de concours, mon chien à fait une erreur grossière. J’ai pensé « quel con ce chien », mais je l’ai pensé tellement fort, que le juge l’a entendu. Il m’a vertement sermonné en m’expliquant qu’il ne fallait jamais dénigrer son chien, qu’il le ressentait, et que cela nuisait à son comportement en concours (et il m’a enlevé des points).

J’ai tout d’abord pensé « quel con ce juge, mon chien est bête, un point c’est tout ». Mais avec l’expérience, je me suis rendu compte qu’il avait complètement raison (le contraire aurait été étonnant car c’est un grand dresseur). Si on doute de son élève, alors il ne va pas progresser, et on va le trouver de plus en plus idiot, et il va encore moins progresser ….

J’ai fait quelques recherches sur le sujet, et j’ai découvert que cet effet a été étudié, et s’appelle l’effet Pygmalion.

Le jugement que porte l’enseignant sur son élève influe sur sa capacité d’apprentissage, et sur son comportement lors des compétitions canines. Cela n’a rien de magique. Si l’enseignant croit dans les capacités de son élève, il sera plus patient, plus attentionné, et en retour l’élève sera plus concentré, plus impliqué.

Il est très important de renvoyer une image mentale positive à son chien, à l’entraînement comme en concours. Je peux vous assurer que lorsque je rentre sur un terrain de concours, j’encourage Jessy dans ma tête, je me dis « allez ma grande, on va réussir cet exercice », et si elle rate « c’est pas grave, on continue ». Et ça marche. Ceux qui pratiquent le pistage savent tout ce qui peut passer comme information dans la longe. Alors que je vois de nombreux concurrents sur le visage duquel on peut lire des choses qui vont du « qu’est ce que je fais là, je serais mieux au chaud devant la cheminée », au « quelle connerie il va encore me faire aujourd’hui ». Et ça ne loupe pas, le résultat n’est généralement pas terrible. Et si vous interrogez ces concurrents à la sortie du terrain, vous verrez que leur discours est proche de ce que vous avez imaginé.

Et je peux vous assurer que si un de mes élèves dénigre son chien en ma présence, il se fait vertement rappeler à l’ordre.

Positivez, vous n’en aurez que des bénéfices. Mais faite-le avec conviction, soyez sincère, sinon ça ne fonctionne pas!

Avatar du membre
michel34
Educateur
Educateur
Messages : 2474
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 12:07
Localisation : Herault, près de Montpellier

Re: l'effet pygmalion

Messagepar michel34 » jeu. 8 févr. 2018 07:24


Avatar du membre
ERICATHIZYE
Messages : 423
Enregistré le : mer. 11 janv. 2017 08:58
Localisation : Toulon (83)

Re: l'effet pygmalion

Messagepar ERICATHIZYE » jeu. 8 févr. 2018 08:48

J'en avait entendu parler !
Aux qualités qu'on exige d'un chien,
connaissez-vous beaucoup de maîtres
qui soient dignes d'être adoptés?

Ecrivain et auteur dramatique français
[ Beaumarchais ]

Avatar du membre
tilkens.seg
Messages : 45
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 09:26

Re: l'effet pygmalion

Messagepar tilkens.seg » ven. 9 févr. 2018 05:54

Ça semble pourtant assez évident sachant que l être humain fonctionne de la même manière.
Dites à enfant qu il ne vaut rien il le pensera toute sa vie et s auto convaincra de la chose.

Ayant fait de la compétition je réagit mieux à un coach qui m encourage et me dit que je suis capable qu à un coach qui me dit que je fait de la merde et que je peut mieux faire! Certains coach utilise cette méthode pour renforcer le caractère et la rage de vaincre de leur athlète et les pousser dans leurs limite, moi ça me fait tout l inverse j aurais tendance à me rabaisser encore plus et à baisser les bras.

Au final... l animal a la même sensibilité et pourquoi en serait-il autrement?

Un peu comme l histoire de la gamelle (la chipoter quand ils mangent). Aimerait-on qu on chipote dans notre assiette quand on mange? Non...
Après pour une question de sécurité je peut comprendre...

Enfin, j ai toujours trouvé la sensibilité de l homme et de l animal très proche si pas identique enfin de compte...



Envoyé de mon SM-G935F en utilisant Tapatalk

Avatar du membre
xelacat
Messages : 451
Enregistré le : jeu. 11 févr. 2016 16:01
Localisation : Ecquevilly 78920
Contact :

Re: l'effet pygmalion

Messagepar xelacat » lun. 12 févr. 2018 17:29

Entièrement d'accord, et bien souvent dans ma tête, lorsqu'elle foire le retour en fly, jme dis que cest de ma faute et de mon positionnement.

Jamais je ne lui mets sur le dos un échec.

Avatar du membre
macqma
Messages : 958
Enregistré le : mar. 1 août 2017 06:13
Localisation : 33

l'effet pygmalion

Messagepar macqma » jeu. 9 août 2018 15:22

Bonjour à tout le monde,
Je travaille depuis quelque temps le « cherche, apporte »avec Naia assise au « pas bougé ».
Elle va chercher et rapporte sur ordre et se remet au pied assise mais si je la regarde s’assoir à mes pieds par exemple ou bien si je prend l’objet (balle) lentement lorsqu’elle est assise à mes pieds, elle le laisse tomber. Pour l’instant, si je ne la regarde pas et suis rapide pour prendre la balle dans sa gueule avant qu’elle la lâche, c’est bon mais cela ne me convient pas. J’en appelle à votre expérience.


Envoyé en utilisant Tapatalk
Modifié en dernier par macqma le jeu. 9 août 2018 15:22, modifié 1 fois.

Avatar du membre
yannick
Messages : 57
Enregistré le : dim. 10 juin 2018 12:19

Re: l'effet pygmalion

Messagepar yannick » jeu. 9 août 2018 17:47

C'est une attitude humaine très fréquente lorsque l'on est en échec ou l'orsqu'il y a un problème(dans tous les domaines de la vie) de reporter la responsabilité sur autrui , c'est encore plus facile si autrui n' a pas la possibilité de contester cette responsabilité : c'est le cas des enfants, des élèves dans l'éducation humaine (vous êtes nuls etc: qui constitue pour moi des fautes professionnelles) et bien entendu dans l'éducation canine cela doit être monnaie courante.
La confiance , la communication doivent fonctionner dans les deux sens: maître-chien,chien-maître.

En compétition cela doit être exacerbé,mais c'est vrai dans le quotidien aussi ,si je fais une sortie le soir avec Nork en étant stressé ou fatigué (mentalement) après le boulot , il le sent tout desuite et la partie éducative de la sortie n'est pas bonne généralement...Donc maître-chien =duo de confiance&communication et si cela bloque toujours analyser et savoir se remettre en cause.

Avatar du membre
macqma
Messages : 958
Enregistré le : mar. 1 août 2017 06:13
Localisation : 33

l'effet pygmalion

Messagepar macqma » jeu. 9 août 2018 21:51

Bonjour Yannick,
Comment ne pas être à 200% d’accord avec toi. Tu as parfaitement raison.
J’ai placé mon message justement dans un post sur l’effet pygmalion. Ce n’est pas le fait du hasard, tu l’auras compris. Ma question n’est pas de savoir comment corriger Naia parce qu’elle ne fait pas ce que j’ai à l’esprit, qui d’ailleurs comme je l’écris fait l’exercice parfaitement bien, mais plutôt comment moi je peux m’y prendre pour qu’elle comprenne qu’elle doit garder l’objet jusqu’à ce que je lui dise de le donner. J’utilise le mot « garde » mais peut être que je m’y prends mal. D’où mon post.
Le reste de ton message me semble hors sujet, désolé (les enfants, les enseignants, etc.).


Envoyé en utilisant Tapatalk

Avatar du membre
michel34
Educateur
Educateur
Messages : 2474
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 12:07
Localisation : Herault, près de Montpellier

Re: l'effet pygmalion

Messagepar michel34 » ven. 10 août 2018 07:03

Compliqué de travailler quelque chose avec ce qui sert de récompense. En obé on a l'apportable qui doit être remis sur ordre chien au pied ou assis devant. Ca se travaille en considérant cet objet comme un outil qui mène à la récompense quand c'est correctement exécuté. Tout dépend de la valeur des récompenses, si pour elle la balle est moins forte qu'une friandise, tu peux le travailler avec. Pour une des miennes, la balle c'est la récompense ultime, le top du top. Pour ma part j'évite de mettre de la contrainte sur un tel objet si ce n'est que pour lui laisser à l'idée que si elle rend c'est pour jouer encore. Si elle ne rend pas, on arrête. Elle est tellement barge de la balle a ficelle et du combat (jeu) quand je tiens la ficelle et qu'on tire chacun de notre côté, que quand je lâche, elle essaye de me rendre la ficelle dans la 1/2 seconde qui suit pour recommencer.

Avatar du membre
macqma
Messages : 958
Enregistré le : mar. 1 août 2017 06:13
Localisation : 33

l'effet pygmalion

Messagepar macqma » ven. 10 août 2018 09:04

Naia est tout aussi dingue de la balle à ficelle (exactement le même comportement que la tienne, elle me ramène la balle pour que je tire à nouveau et qu’elle gagne). Elle est aussi folle du ballon avec lequel je fais ce travail de rapport. Tu viens de m’ouvrir une perspective qui est effectivement peut être à explorer. C’est certainement la solution. Je vais tester dès que je rentre.
Merci Michel34.
Au fait, concernant le rappel au sifflet (sans ultrason, pour ceux qui suivent), avec le boudin comme conseillé par CHR et toi, ça fonctionne du feu de dieu... j’ai testé en balade avec voiture qui arrive sur nous, c’est nickel (je précise que Naia est en semi liberté pour l’essai, c’est à dire qu’elle a la longe qui traine au sol et moi qui suis prêt à mettre le pied dessus au cas où). On marche en balade, Naia est devant moi, la voiture arrive, Naia se dirige vers elle, je siffle et secoue le boudin comme un fou, elle rapplique au galop : CQFD.


Envoyé en utilisant Tapatalk
Modifié en dernier par macqma le ven. 10 août 2018 09:04, modifié 1 fois.