...

le mythe du gentil chien chien

Discutez de tout...
Avatar du membre
michel34
Educateur
Educateur
Messages : 2418
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 12:07
Localisation : Herault, près de Montpellier

le mythe du gentil chien chien

Messagepar michel34 » lun. 5 févr. 2018 21:48

Toujours de Philippe Roustant, une piste de réflexion intéressante sur les chiens à problème:

Le mythe du gentil chien-chien...

Publié le 4 Septembre 2014 par Philippe Roustant

Le mythe du gentil chien-chien,

Je suis stupéfié par le nombre d'articles consacré à démontrer que tous les chiens sont bons et gentils naturellement malgré le fait que les hommes, ces ignobles créatures (mais jamais les femmes, vous avez remarqué ?) s'ingénient à les rendre bêtement agressifs en utilisant des méthodes barbares comme le collier à maillons ou la laisse.
Lorsque, par extraordinaire un chien manifeste un quelconque signe d'agressivité, c'est obligatoirement par peur parce qu'il a manqué de socialisation intra et inter spécifique ou parce que son homéostasie sensorielle est déficiente par la faute de son éleveur .
Je dois vivre dans un monde parallèle parce que j'ai connu quantité de chiens, de races différentes, qui se montraient naturellement agressifs pour d'autres motifs (agressivité territoriale, agressivité par intolérance, agressivité à caractère sexuel...etc..).Je ne citerai que ceux que j'ai côtoyé longtemps : Beauceron, Berger allemand, Charplaninatz , Rottweiler, Briard, Akita inu , Malinois, Montagne des Pyrénées...etc...tous issus d' élevages sérieux, dirigés par des gens compétents et rigoureux. Tous entre les mains de maîtres avertis et soucieux de leur offrir une parfaite socialisation secondaire et une éducation cohérente.
Qu'on ne se méprenne pas : Je ne parle pas ici de chiens de travail (puisque certains s'imaginent encore que les sports de saisie rendent les chiens méchants) mais bien de chiens de compagnie.
Or donc, il advint que de tels chiens manifestèrent d'inquiétants signes d'agressivité, soit à dominante prédatrice, à l'encontre d'animaux de ferme , soit à l'encontre d'autres chiens (alors même qu'ils étaient parfaitement socialisés avant l'âge de 3 mois, soit, horreur, à l'encontre des humains qui avaient le malheur de croiser leur route !

Une des inepties quotidiennement véhiculée par le net, consiste à prétendre que toutes les personnes mordues avaient enfreint un code canin ou ignoré des signaux d'inconfort émis par le chien mordeur . Effectivement, on voit dans certaines vidéos des chiens se lécher la truffe, tourner la tête, bailler...etc... avant d'envoyer les dents.
Ce sont les ultras célèbres « signaux d'apaisements » dont le plus lointain mongol dans le désert des tartares doit avoir entendu parler !
La belle affaire que voilà ! Ce que toute personne disposant de plusieurs années d'expérience dans les sports de saisie ou le gardiennage a vu et expérimenté, ce sont des morsures de chiens dont la phase appétitive a été progressivement réduite jusqu'à modéliser des séquences d'attaque pour les motifs les plus variés et parfois subtils...
Dans beaucoup de cas, le maître n'est pas fautif : Il a fait tout ce qui était en son pouvoir pour réduire cette agressivité et pour la contrôler. Il est vigilant et tente du mieux possible d'éviter les situations à risque.
Très souvent, il fait appel à un professionnel pour essayer de mieux maîtriser son animal et la réponse qu'on lui propose le plus souvent ,c'est d'aller vers l'euthanasie car les méthodes de reprogrammation positive ne marchent pas. J'oubliais de préciser qu'on lui a carrément asséné qu'il était responsable de cet état de fait : Si son chien se comporte ainsi , c'est très probablement parce qu'il manque d'amour ou que des méthodes coercitives ont participé à son éducation !
Le vrai problème, c'est que le cursus habituel de tels chiens est si varié qu'il diminue très sérieusement la valeur d'un comportement acquis dans le domaine de l'agressivité spontanée (donc, non réactionnelle) .
Certains ont fait l'école de chiot, c'est à dire qu'ils ont consciencieusement martyrisé d'autres chiots (qui vont quand à eux garder un souvenir ému de cette période ) en se sentant devenir plus fort à chaque fois ; ils connaissent correctement les codes canins de soumission, mais ceux ci n'ont aucun pouvoir d'atténuation sur leur humeur propre.
D'autres ont vécu avec un ou plusieurs chiens dont il a souvent fallu les séparer pour éviter des blessures graves (ou pire encore).
Ce cher Ian Dunbar prétend qu'on les sépare trop vite et qu'il faut laisser un équilibre naturel s'installer. Une de mes relations a décidé d'appliquer ce conseil à la lettre... effectivement il n'y a plus de problème : Le jeune chien a tué l'ancien !
Évidemment, si l'on nie toute possibilité de dominance intra-spécifique et encore plus inter-spécifique on est bien embêté pour expliquer ces phénomènes.
Un peu de culture scientifique permet pourtant de comprendre les fondements génétiques de tels phénomènes.
Chaque individu possède dans son LCR (Liquide céphalo-rachidien) un taux de sérotonine qui lui est propre . La sérotonine est un neuro -transmetteur mais également un régulateur de trois hormones spécifiques : La testostérone, la dopamine et la noradrénaline. Bizarrement, ces trois hormones sont impliquées dans l'hyper-activité, l'agressivité et les perturbations du sommeil (en relation avec l'humeur).
Plus le taux de sérotonine est bas, plus le dosage hormonal est élevé et plus les comportements sont agressifs, avec beaucoup d'engagement physique .
Un dosage réalisé sur des cadavres décédés de mort violente (toutes causes confondues) fait apparaître un taux de sérotonine inférieur à la moyenne.
Mais ce qui est plus difficile à saisir, c'est que cette agressivité naturelle puisse être sélectionnée et augmentée génétiquement.
Il a été démontré chez le rat, que l'agressivité des produits de première génération est comprise entre celle des deux géniteurs ; l'absence de socialisation primaire va augmenter cette agressivité et ce qu'on sait moins, c'est qu'elle sera transmissible génétiquement . Si on croise ces produits de première génération non socialisés entre eux, on va obtenir des individus si agressifs qu'ils ne pourront plus se reproduire naturellement (insémination obligatoire).
On pourrait penser que cette expérience de laboratoire n'a rien à voir avec nos chiens...Faux : Comment croyez vous que les américains ont sélectionnés leurs Pit-bulls pour les combats ?
En résumé : Arrêtez de croire quand vous voyez un chien agressif que son propriétaire ne l'a pas correctement socialisé, ou pire, qu'il ne l'a pas éduqué de manière positive !
Si vous prenez un chiot issu de parents présentant une agressivité naturelle élevée, ne pensez pas qu'une bonne socialisation vous évitera tous les problèmes.
Quand vous voyez un chien agressif avec les autres chiens, ne supposez pas a priori que ça n'a aucun rapport avec les humains ; attendez donc d'en savoir plus avant de vous approcher !

Avatar du membre
fred
Messages : 502
Enregistré le : lun. 19 sept. 2016 06:48
Localisation : 36

Re: le mythe du gentil chien chien

Messagepar fred » mar. 6 févr. 2018 07:31

Bonjour

Excellente analyse , merci de l'avoir fait connaître :D :shock: :shock: :shock:

Avatar du membre
ERICATHIZYE
Messages : 423
Enregistré le : mer. 11 janv. 2017 08:58
Localisation : Toulon (83)

Re: le mythe du gentil chien chien

Messagepar ERICATHIZYE » mar. 6 févr. 2018 08:23

Oui, pas tout bien compris certaines subtilités !
Sinon il exagère sur le fait de la séparation du chiot avec ses parents, on ne dit pas de le laisser jusqu'à ses 1 an non plus !

En ce qui concernés les Pitbulls :
"L’origine de la race du Pitbull est l’Angleterre vers le XVIII ou XIXe siècle. Elle serait née de croisements entre des Bulldogs et des Terriers pour tirer de chacune de ces races des caractéristiques particulières. L’esprit de jeu du Terrier ainsi que la force et l’athlétisme du Bulldog deviendront ainsi les attributs du Pitbull. Ces croisements sont conçus afin de créer une nouvelle race de chien qui soit plus adaptée pour combattre contre des taureaux et des ours dans des arènes ou des fosses. En effet, ces combats sont très populaires à l’époque pour des jeux de paris tout comme les « fight clubs » (combats illégaux d’humains). Ce serait de ces combats que le nom de la nouvelle race créée proviendrait, soit « pit » signifiant fosse en anglais et « bull » désignant taureau.[1]"
C'est vrai qu'après ils ont servi dans les combats de chiens malheureusement :?

Je suis bien content qu'il soit démontré que le maitre n'est pas responsable de tout, comme le dise certain !
Aux qualités qu'on exige d'un chien,
connaissez-vous beaucoup de maîtres
qui soient dignes d'être adoptés?

Ecrivain et auteur dramatique français
[ Beaumarchais ]

BEROLA
Messages : 853
Enregistré le : lun. 27 nov. 2017 12:59

Re: le mythe du gentil chien chien

Messagepar BEROLA » mar. 6 févr. 2018 09:57

pas tout bien compris certaines subtilités !

:? :? :? :?
"Je ne me lasse pas d'être utile , c'est ma nature " Leonardo Da Vinci

Avatar du membre
michel34
Educateur
Educateur
Messages : 2418
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 12:07
Localisation : Herault, près de Montpellier

Re: le mythe du gentil chien chien

Messagepar michel34 » mar. 6 févr. 2018 10:56

le problème de certains qui se disent éleveurs et qui croisent et recroisent sans vraiment savoir ce qu'il font pour des traits de caractère ou de beauté.
Il n'y a pas que des pb de comportement, le cul bas du BA, la difficulté de respiration de certaine races de bouledogues...

Avatar du membre
CHR
Educateur
Educateur
Messages : 2412
Enregistré le : lun. 15 févr. 2016 13:23
Localisation : Aube

Re: le mythe du gentil chien chien

Messagepar CHR » mar. 6 févr. 2018 12:45

ERICATHIZYE a écrit :Je suis bien content qu'il soit démontré que le maitre n'est pas responsable de tout, comme le dise certain !


Bien sûr, sans oublier l'élevage des chiens de combat des citées, c'est essentiellement dirigé vers l’incompétence et surtout l’appât du gain, d'une catégorie d'éleveurs, marchands de chiens, notamment ceux des "expositions beauté", qui parce que les reproducteurs sont aux normes du standard se moquent de leurs traits de caractère et de leurs antécédents, comme, par exemple de faire reproduire une chienne agressive envers les humains. Ou des reproductions hors contexte professionnel comme on en rencontre souvent chez les particuliers non avertis.

Mais il épingle aussi les maitres inconscients qui prennent un chiot sans avoir vu les géniteurs et en particulier la mère, dans des élevages en batterie et ceux qui vont chercher des races de travail non adaptées à leur mode de vie et pire à la vie en société comme celles faites pour protéger des troupeaux contre les ours ou les loups dans l'Atlas ou les Carpates.

Pour ceux que ça intéresse un court débat à déjà eu lieu sur son blog : http://hulk-du-boxitan.overblog.com/201 ... chien.html


Sur la grande responsabilité des maitres, du même auteur, il y a ça :

C'est si facile
Publié le 7 Mars 2017 par Philippe Roustant

Je viens de prendre un chiot . Le petit Gecko, un petit BA de travail gris.

Un bon petit caractère: Exubérant. Hyper-actif , un rien brutal....Tout ce que j'aime!

Je connais beaucoup de gens qui seraient complètement dépassés par une tornade de cet acabit;

Et pourtant...Les choses sont si simples parfois.

C'est si simple de le sortir tout de suite sans laisse pour apprendre à le contrôler, Il ne me quitte plus d'une semelle.

C'est si facile de lui faire faire beaucoup de kilomètres en voiture et de le faire dormir et manger occasionnellement dedans pour que ça devienne SA maison!

C'est si facile d'avoir des friandises délicieuses sur soi et de l'appeler pour lui en donner chaque fois qu'on croise quelqu'un (humains ou animaux). Son réflexe est maintenant de courir vers moi dès qu' il voit un promeneur !

Si facile de l'amener partout pour le saouler de stimuli et qu'il ne se pose plus aucune question.

Si facile de lui faire respecter les portes en attendant qu'il s'assoit de lui même avant leur ouverture.

Si facile de le nourrir dans sa cage pour qu'il n'aie qu'une hâte, c'est de s'y précipiter.

Si facile d'attendre qu'il se calme avant d'aller le libérer. Au début ça durait une heure...maintenant on en est à 30 secondes d'excitation.

Si simple de faire quelques exercices récompensés avant de le libérer sur son lieu de promenade. Il est plein de jus et de concentration à ce moment.

Si simple de lui dire "Non" quand il veut poursuivre une voiture ou aboyer après un chien . Il n'a pas l'air traumatisé pour autant d'avoir des interdits.

Si simple de lui apprendre à marcher en laisse en refusant d'avancer s'il me dépasse. Ce n'est pas de la technique, c'est de la rigueur!

Je dois dire que je possède également un formidable assistant d'éducation: Hulk, mon chien adulte, gentil, sociable mais à qui il ne faut pas casser les couilles trop longtemps.

C'est aussi un garde du corps efficace: Quand un propriétaire laisse son chien venir nous renifler de trop près, je dis juste " Attention, mon chien est sympa mais si votre chien s'approche trop du bébé , il va y avoir des points de suture ! " C'est dingue la vitesse à laquelle ils sautent sur médor!

Dire que je croise tous les matins et tous les soirs des cohortes de chiens non éduqués et non contrôlables ....il y a vraiment de quoi se poser des questions!

Pourtant....c'est si facile....



Pour mettre un peu d'épices dans la sauce, contrairement à ce que l'on pourrait penser, Philippe Roustant n'est pas un professionnel du milieu canin, juste un grand passionné, compétiteur de haut niveau mais amateur.
Il est maître d'école ou pour ceux qui préfère les euphémismes à la mode, professeur des écoles. D'autres mauvaise, langues celles là , diront que ça lui laisse pas mal de temps libre. Pour ma part je lui dois beaucoup.

Avatar du membre
Grandes Oreilles
Messages : 642
Enregistré le : mar. 28 févr. 2017 21:07
Localisation : Alsace (Bas-Rhin)

Re: le mythe du gentil chien chien

Messagepar Grandes Oreilles » mar. 6 févr. 2018 19:26

C'est si facile....de se renseigner avant de prendre un chien :lol:

Avatar du membre
michel34
Educateur
Educateur
Messages : 2418
Enregistré le : dim. 3 janv. 2016 12:07
Localisation : Herault, près de Montpellier

Re: le mythe du gentil chien chien

Messagepar michel34 » mar. 6 févr. 2018 20:59

Faut juste y penser....

Avatar du membre
ERICATHIZYE
Messages : 423
Enregistré le : mer. 11 janv. 2017 08:58
Localisation : Toulon (83)

Re: le mythe du gentil chien chien

Messagepar ERICATHIZYE » mer. 7 févr. 2018 08:52

[quote="CHR"][/quote]

Philippe Roustant a complètement raison, c'est vrai que lorsque l'on y pense rien n'est compliqué.

Juste que lorsque que l'on achète un chiot, l'éleveur devrait prendre plus de temps pour nous donner les conseils mentionnaient plus haut et que je suis sur qu' ils connaissent tous, mais ne font pas l'effort de nous les apporter ! Même les très bons éleveurs !
Nous maître lambda, qui ont eu un ou plusieurs chiens avant, on a répété plus ou moins les mêmes erreurs, par méconnaissance, parceque simplement ont a pas les bons réflexes d'éducation, c'est pas inné même si cela peut paraitre logique quelques fois !
Et c'est vrai qu'ensuite cela peut donner des chiens à problèmes !
Aux qualités qu'on exige d'un chien,
connaissez-vous beaucoup de maîtres
qui soient dignes d'être adoptés?

Ecrivain et auteur dramatique français
[ Beaumarchais ]

Avatar du membre
CHR
Educateur
Educateur
Messages : 2412
Enregistré le : lun. 15 févr. 2016 13:23
Localisation : Aube

Re: le mythe du gentil chien chien

Messagepar CHR » mer. 7 févr. 2018 11:46

Ce n'est pas non plus trop le rôle de l'éleveur. Il doit sélectionner ses reproducteurs, préparer ses chiots dans un milieu enrichi, si possible les sortir (en voiture) pour préparer la transition, mais il n'a pas le temps ni la vocation de former ses clients.

Les gendarmes qui souhaitent devenir maitre chien à qui on va confier un Malinois, sont instruits à GRAMAT avec une formation initiale d'une durée de 14 semaines, ce qui n'est pas rien et tous ne seront pas capables de la réussir.

Si on compare, d'un coté ces 14 semaines de formation avec de l'autre la phase de socialisation qui se situe entre 8 et 12 semaines avec stabilisation des acquis (seulement 4 petites semaines), qui doit être réalisée par l'adoptant.
Cette phase est beaucoup trop courte pour avoir le temps de former un client qui n'a pas d'expérience ou qui ne se rend pas compte de la distance et même le fossé, n'ayons pas peur des mots, qui sépare ses connaissances "chien de compagnie" souple et adaptable, très peu réactif, patient et avenant, qu'il a déjà possédé et celles qu'il devrait avoir pour le "chien de travail" rapide, courageux, réactif, impulsif, exclusif, qu'il vient pour acheter.

Ce qui signifie que si ce travail incombait à l'éleveur, le client devrait déjà avoir reçu une formation de 14 semaines puisqu'il n'est pas raisonnablement possible de superposer la formation avec l'adoption sans risque de loupés, pour pouvoir réussir les 4 premières semaines suivant l'achat de son chiot, c'est à mon sens parfaitement impossible.

Avec la portée de Gaya, je me suis contenté de refuser de vendre mes chiots à ceux qui n'avaient aucune idée de ce pourquoi je les avais fait naitre, mais je ne l'ai pas fait pour en tirer un revenu, chose qu'un éleveur pro ne peut se permettre puisque c'est son gagne pain.